Pour réduire les frais de leurs soins, les français comptent sur l’assurance maladie. Mais l’assurance maladie ne peut pas rembourser l’intégralité des dépenses de santé et les frais de la prise en charge. Parfois c’est même impossible. Une complémentaire maladie vient en aide des patients pour prendre en charge les charges qui lui reste à payer, que ce soit partiellement ou totalement.

Une complémentaire santé peut aussi offrir des services supplémentaires. En cas d’hospitalisation ou de prise en charge complète, le patient pourra avoir une assistance à domicile.

Que rembourse une complémentaire santé ?

L’assurance complémentaire santé propose des remboursements qui se basent sur les taux de remboursement qu’a fixé la sécurité sociale. Voici quelques frais que rembourse la complémentaire santé :

  • Ticket modérateur : c’est la partie de vos dépenses santé qui reste à votre charge. Votre complémentaire santé peut les prendre en charge d’une manière partielle ou complète.
  • Dépassements d’honoraires : c’est les sommes dépassant les tarifs de l’assurance maladie.
  • Participation forfaitaire d’un euro : une complémentaire santé peut couvrir les frais de cette participation pour les personnes âgées de plus de 18 ans.
  • Toutes les dépenses que l’assurance maladie ne peut pas prendre en charge.

Une complémentaire santé peut prendre en charge les frais des principaux postes de santé comme les soins médicaux, les médicaments, tous les frais d’hospitalisation, les soins optiques et dentaires ainsi que les honoraires de consultation et pleins d’autres frais. La prise en charge d’une complémentaire santé peut même couvrir des frais plus spécifiques tels que les frais de certains vaccins, d’implants et même de la médecine douce.

Quel est le tarif d’une complémentaire santé ?

Le tarif de prise en charge d’une complémentaire santé varie selon les facteurs des tarifs qui sont liés directement au profil de l’individu ainsi que le remboursement dont il a besoin.

Le tarif d’une complémentaire santé dépend de :

  • L’âge, le sexe et tout ce qui concerne le soustracteur.
  • La situation professionnelle du soustracteur.
  • La résidence du soustracteur.
  • Montant des revenus du soustracteur.
  • Il faut préciser le niveau de prise en charge, et ce, pour les différents postes de santé.
  • Il faut avoir les droits inscrits sur le contrat.

Sachez que les frais de dossier demandés s’ajouteront aux charges des cotisations d’une complémentaire santé.

Si vous avez eu l’opportunité de souscrire à une formule d’assurance d’une complémentaire santé, il est primordial de vous informer tout d’abord sur l’existence d’un délai de carence. C’est un délai d’attente, cette période varie selon votre contrat ainsi que les postes de santé. Cette période indique la durée dont vous ne pouvez pas bénéficier des garanties de votre contrat.

Nos articles pour vous informer :