Le gouvernement d’Emmanuel Macron a mis en place une réforme pour l’assurance vie dans le cadre d’un projet de loi de finance et de financement de la Sécurité Sociale 2018. Cette réforme est censée faciliter la vie des assurés français, afin de pouvoir jouir de leur capitaux. Cet article parlera des réformes installées par le gouvernement et de ce qui en résulte.

La réforme Macron assurance vie

Le gouvernement a pour but de mettre en place des changements sur les qualités des services de l’assurance vie, ainsi que son financement. Nous retenons :

  • Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) : c’est un prélèvement de 30% sur le revenu du capital qui comprend les prélèvements sociaux et des impôts sur les revenus. Cette réforme touche les placements financiers comme les produits et les plus-values du contrat d’assurance.
  • Supprimer l’ISF : l’impôt sur la fortune immobilière est supprimé. C’est-à-dire que les placements financiers sont maintenant dispensés du calcul des impôts sur la fortune.
  • durcissement de la taxation sur les gains venant de versements réalisés depuis le 27 septembre 2017.
  • les versements et les ouvertures de contrats avant l’application de la réforme ne sont pas concernés par le changement de fiscalité de l’assurance vie.
  • baisse de fiscalité : cette baisse engendre la hausse du pouvoir d’achat de l’assuré.

Les résultats de cette réforme

La réforme appliquée par la nouvelle loi de financement de la Sécurité Sociale 2018 donne à voir les résultats suivants :

  • l’assurance vie ne représente pas beaucoup de limites. Elle bénéficie de deux fois plus d’atouts.
  • la fiscalité d’assurance vie fait bénéficier d’avantages les assurés.
  • de nouveaux arbitrages pour diverses situations personnelles.
  • les prélèvements sociaux des épargnants qui ont des revenus passent de 15,5% à 17,7%.

Ces réformes représentent quelques inconvénients pour les français à cause de la hausse de la CSG de 1,7 points. Cette hausse est dans le but de pouvoir financer la protection sociale et toutes les promesses de cette réforme. Elle causera par la suite :

  • les salariés : diminution de la cotisation des chômages et maladies.
  • les retraités : les retraites à faible revenu ne sont pas concernées par la hausse de la CSG.
  • les chômeurs : les chômeurs non plus ne sont pas concernés.

Le gouvernement choisit cette réforme afin de pouvoir gérer les finances de la France et d’éviter une crise financière pour le pays. Néanmoins, cette réforme touche le quotidien de milliers de français. Nous espérons que cet article vous a servi à comprendre les changements et les résultats de cette réforme financière de l’année 2018.

Nos articles pour vous informer :