Assurance-et-securite.fr » Assurance vie » Abattement assurance vie : qu’est-ce qu’une assurance vie ?

Abattement assurance vie : qu’est-ce qu’une assurance vie ?

De nos jours, de plus en plus de personne souscrivent à une assurance vie. Une assurance vie est en fait un contrat qui permet d’assurer un capital qui à son tour produits des intérêts. Il existe deux types de contrats d’assurance vie : l’assurance en cas de vie où le capital revient à l’assuré à la fin du contrat et l’assurance en cas de décès, dans le cas où l’assuré décède avant la fin du contrat, le capital revient au bénéficiaire.

Dans un contrat d’une assurance vie, il y a trois parties :

  • le souscripteur de l’assurance vie : le souscripteur de l’assurance vie s’agit de l’individu qui conclut le contrat avec l’entreprise d’assurance. C’est cet individu même qui paie les primes.
  • l’assuré : le paiement en cas de décès ou de vie se fera par rapport à cette personne même, qui est l’assuré.
  • le bénéficiaire : le bénéficiaire est la personne choisie par l’assuré pour bénéficier du capital.

Comment marche une assurance vie ?

Le fonctionnement d’une assurance vie est comme suit :

un accord est signé entre deux parties : l’assuré et l’assureur. L’assuré confie son argent pour créer un capital pendant une certaine durée ou sinon pendant tout la vie. L’argent épargné est investi par l’assurance, soit dans des fonds garantis ou dans un groupe de comptes, et la valeur évolue selon l’évolution des marchés financiers.

assurance vie

Qu’est-ce qu’un abattement assurance vie ?

On entend sans cesse les termes assurance vie, souscripteur, abattement assurance vie mais il est vrai que parfois on n’arrive pas à suivre tout cela. Vous vous demandez certainement ce que c’est qu’un abattement assurance vie, et bien un abattement assurance vie c’est un concept qu’on croit être compliqué mais il suffit de comprendre le fonctionnement pour en saisir la définition.

L’abattement est en fait une déduction qu’on impose à un montant précis. En effet, quand on a un contrat d’assurance vie, après 8 ans, les intérêts cumulés pendant ce temps là subissent une déduction ou un abattement qui est annuel. Cet abattement diffère selon la situation, c’est à dire, pour les célibataires il est de 4 600 euros d’intérêts et pour les mariés de 9 200 euros d’intérêts.

Quels sont les différents avantages d’une assurance vie ?

Il existe plusieurs avantages à la souscription à une assurance vie, comme par exemple :

  • garantir un revenu stable, surtout en cas de retraite ;
  • transmettre le capital à un bénéficiaire en guise d’héritage ;
  • en cas de besoin, on sait qu’on a des fonds à disponibilité ;
  • pour garantir une sécurité.

Et plusieurs autres avantages, il suffit uniquement de bien choisir l’assurance qui correspond à notre budget.

Quel est le fonctionnement de l’assurance vie en Suisse ?

contrat d'assurance vie

Si vous souhaitez connaître la différence entre le fonctionnement d’une assurance vie en Suisse et en France, il vous suffit de vous rendre sur le site de notre partenaire https://www.primesplusjustes.ch/. Il faut savoir que le système de prévoyance et de retraite en Suisse est composé de 3 piliers. Le premier pilier représente l’assurance vieillesse et l’assurance invalidité qui sont des assurances obligatoires. Le deuxième pilier désigne la loi de prévoyance professionnelle. Le troisième pilier est une prévoyance facultative pour garantir la retraite et faire face aux aléas de la vie. Si les deux premiers piliers vous font bénéficier de revenus provenant de la protection publique et des cotisations au travail, ils ne couvrent que 60% de vos besoins à la retraite. Le troisième pilier va donc assurer les 40% restants. Celui-ci représente l’assurance vie des suisses, et est matérialisé par de l’épargne ayant pour but la préparation de la retraite, en accordant aux assurés des avantages fiscaux. Chaque personne en Suisse peut souscrire ce type d’assurance, comme les travailleurs frontaliers, les travailleurs indépendants, les salariés et même les personnes sans activités générant du revenu. Votre contribution peut s’harmoniser à votre situation financière et à vos objectifs. Le troisième pilier est facile à mettre en place.

Il suffit de souscrire un contrat d’épargne auprès d’une banque ou d’une compagnie d’assurance.

Vous serez alors amené à engranger un capital grâce aux cotisations versées régulièrement sur votre contrat. C’est donc une épargne qui va être constituée tout au long de votre vie professionnelle, et vous sera reversée au moment de votre départ à la retraite. Il faut savoir qu’en moyenne en Suisse, les femmes partent à la retraite à 60 ans et les hommes à 65 ans. Il est très peu courant que les banques et les assureurs acceptent de réaliser des retraits anticipés sur ce genre de contrat.