Assurance-et-securite.fr » Votre assurance » Rachat assurance vie : comment y procéder ?

Rachat assurance vie : comment y procéder ?

Procéder aux petites démarches pour signer un contrat d’assurance vie est la tâche que beaucoup de personnes n’évitent pas de laisser en dernier et de repousser toujours lendemain. Mais aujourd’hui en France, les citoyens sont de plus en plus conscients et pensent dorénavant à se mettre à la prévention des imprévus qui peuvent toucher non seulement à leurs vies, mais aussi à la stabilité de leurs foyers.

Il est toutefois possible de récupérer la totalité de l’épargne versée avant même d’aboutir à la fin du contrat. c’est-à-dire qu’il existe une option qui permettra aux souscripteurs de racheter son assurance vie.

Par quel moyen peut-on racheter son assurance vie ?

Que vous ayez besoin de votre épargne ou qu’un imprévu est rencontré, ou que vous voudriez seulement investir dans un nouveau projet plutôt important pour vous, vous avez la possibilité de récupérer toutes les sommes d’argent que vous avez versé auparavant, en tenant compte des frais d’entrée à chaque versement et les taux d’intérêt qui peuvent aussi dépendre du contrat de votre assurance.

C’est donc un prélèvement qui s’effectue avant la fin de votre contrat signé. Il existe deux types de rachat possibles : un rachat de type total et un autre de type partiel, les deux dépendent de la somme que vous voulez récupérer.

Cette option de rachat est alors soumise à une certaine fiscalité souvent privilégiée. Elle est plutôt variable et dépend de : la qualité du contrat, l’âge du souscripteur au moment de la première date de signature du contrat, le dénouement de ce contrat…etc.

Le principe est, donc, de commencer par :

  • Présenter une demande de rachat qui peut être partielle, programmée ou même totale, selon vos besoins.
  • Des impôts sont aussi à payer sur les plus-values et qui correspondent aux proportions du montant assuré.
  • Il est mis à votre disposition le choix de payer un prélèvement forfaitaire libératoire d’un pourcentage qui peut varier de 15 à 35 %, ou directement une impôt sur le revenu du moment si la date de votre demande de rachat a lieu huit ans avant l’achèvement du contrat.
  • La fiscalité devient plus favorable dans le cas où le contrat dure plus de huit ans, un abattement est donc à bénéficier par les souscripteurs.

Quelle est la valeur du rachat ?

La valeur du rachat qui peut être fait par le souscripteur peut varier selon de nombreux critères :

  • La valeur du capital investi.
  • Les frais que l’assureur impose.
  • Les différents versements faits par l’épargnant.
  • Les intérêts qu’ils peuvent y avoir.
  • Le type du contrat de votre assurance vie.

Ne negligez pas une bonne assurance-vie

Ne négligez pas une bonne assurance-vie

Si certains se détournent des méthodes traditionnelles pour épargner de l’argent, d’autres décident de se focaliser sur d’autres techniques, car elles peuvent offrir de belles plus-values. Avec une bonne assurance vie, vous aurez un taux de rentabilité assez conséquent, mais il faut tout de même s’attarder sur le fonctionnement très spécifique, les points forts, les faiblesses avant de valider votre participation.

  • L’assurance-vie est basée sur un contrat, vous choisissez alors de débloquer tous les mois une certaine somme d’argent.
  • Vous devez également choisir une personne qui pourra bénéficier de ce montant lors de votre décès.
  • Ce contrat n’est pas le seul à être envisagé puisque les Français sont aussi attirés par l’immobilier.
  • Les formules peuvent alors être couplées et c’est le cas pour l’assurance-vie et les SCPI.
  • Dans ce contexte, n’hésitez pas à prendre en compte les connaissances des professionnels.

Ne choisissez pas un contrat à l’aveugle sans un minimum de connaissances, car vous pourriez perdre une somme considérable. Dans tous les cas, vous savez désormais que l’assurance-vie vous permet de préparer votre retraite dans les meilleures conditions. Il faut également regarder de A à Z les contrats, car certains sont plus attrayants que d’autres.